« HEURES PLEINES »

Répondre à la problématique des heures non données dans les écoles

.

Dans la mission d’engagement sociétal de l’ULB et sa volonté d’accentuer ses liens avec l’enseignement secondaire, les Autorités de l’Université ont rencontré les directions d’établissements de l’enseignement secondaire pour sonder leurs besoins.

Il a été très rapidement identifié que l’un des problèmes majeurs des écoles réside dans la gestion des heures dites « creuses », c’est-à-dire des heures durant lesquelles les matières ne sont pas enseignées aux élèves, faute d’enseignants disponibles.

Ces heures privent les élèves du secondaire de plus de 15% des heures de cours initialement prévues au programme, certains élèves n’ayant par exemple aucun cours de néerlandais ou de mathématiques pendant plusieurs mois.

Soucieuse de cette situation qui augmente les risques de décrochage scolaire et diminue la qualité de formation des élèves du secondaire, l’Université souhaite lancer un projet pilote, baptisé provisoirement « Heures pleines ». L’asbl ULB Engagée s’est vue confier la mise en route du projet.

.

L’objectif est de :

  • proposer des activités interactives pour renforcer les compétences des élèves ;
  • ouvrir leur curiosité à de nouvelles disciplines ;
  • créer du lien avec des étudiants universitaires venus donner ces animations.

.

Equipés de kits pédagogiques spécifiques, les étudiants investis dans cette mission seront secondés par un accompagnateur désigné par l’école d’accueil. Ces ateliers n’auront pas vocation à se substituer aux cours non prestés.

De plus amples informations seront prochainement publiées dans cette rubrique.