L’UDE, POURQUOI ?

Le contexte du projet est le paysage très diversifié et inégalitaire de la jeune population bruxelloise et wallonne. En effet, les enfants, selon l’établissement scolaire dans lequel ils réalisent leurs études, et plus largement selon le milieu duquel ils sont issus, verront les études supérieures comme plus ou moins accessibles. Laissant celles et ceux qui sont socialement vulnérables devant des barrières invisibles qui influenceront leurs parcours et leur rapport même à l’école. C’est à partir du constat de ce plafond de verre et du phénomène d’auto-exclusion qui en découle, que l’UDE est née. L’UDE souhaite avant tout démystifier l’Université et les études supérieures en favorisant l’accès et la rencontre entre les chercheur.es/professeur.es et les enfants. Ensuite, l’UDE souhaite répondre à des objectifs de mixité sociale en favorisant au maximum le mélange entre des enfants issus de milieux socio-économiques variables. Selon nous, c’est à travers la rencontre et le partage dans des moments simples que les enfants – comme les adultes d’ailleurs – peuvent mesurer la richesse sociale qui les entoure. Une autre particularité de l’UDE est de mettre à l’action des professeur.es et chercheur.ses de l’ULB pour vulgariser leur domaine d’expertise. Les ateliers sont alors créés en collaboration avec ces derniers et favorisent systématiquement des modes d’apprentissages alternatifs, qui visent à intéresser l’enfant autrement et à le rendre acteur de ce qu’il comprend.


À travers nos activités, nous mettons l’empowerment (en français, le pouvoir d’agir, l’autonomisation) de l’enfant au centre des ambitions. Nous souhaitons rendre l’Université accessible et accueillante pour les enfants et ainsi travailler sur sa démystification. Pour y parvenir, nous comptons sur l’effet d’infrastructure – en effet, les enfants d’abord très impressionnés de venir à l’Université prennent, d’un samedis à l’autre, leurs marques et finissent par s’y sentir bien et par s’approprier l’espace – ainsi que sur l’effet de contact avec les professeur.es, les activités sont organisées de manière à ce que le.a professeur.e ait le loisir de transmettre sa passion, d’expliquer simplement ce qu’il.elle étudie et pourquoi, il.elle peut aussi décider d’aborder son propre parcours, ce qui permet aux enfants de s’identifier, et de donner ainsi une perspective réelle et non plus imagée de ce que sont les professeur.es de l’Université.

Le second objectif de l’UDE concerne la mixité sociale et l’inclusion. En effet, nous avons établi des objectifs en terme de mixité nous permettant aujourd’hui de dire que le public de l’UDE est hétérogène socio-économiquement. À travers nos divers canaux de communication, nous regroupons dans nos activités des enfants issus de toutes les strates de la population belge. Dans les activités UDE, des enfants qui ne se rencontreraient jamais se retrouvent assis à la même table et construisent un objet ensemble. Nos objectifs d’inclusion nous permettent de donner une place centrale aux enfants dans la création des activités. Ainsi, un moment est dégagé lors des activités UDE pour que les enfants puissent faire des suggestions de thématiques à aborder ou encore d’améliorations à apporter aux activités.

Un dernier objectif de l’UDE est la promotion de modes d’apprentissage alternatifs. Les activités UDE favorisent la participation et l’apprentissage à travers des jeux, l’expérimentation ou encore la discussion, ce qui rend les enfants acteurs de leur découverte. Dans un tel cadre, l’enfant s’exprime et s’approprie un ensemble de savoirs simples qui mis, ensemble lui permettent d’appréhender la complexité.